Pédagogie

Transformer sa communication orale en compétences de communication

Objectif 

Prendre conscience de la qualité de sa communication orale
➝ identifier les ressources nécessaires à une parole motivante
➝ les transformer en compétences
Son capital image personnelle
la présence, le charisme
Son capital image professionnelle
postures managériales, écoute active et assertive, leadership
Identifier les composantes de l’image personnelle et professionnelles et leurs significations
l’importance de la 1ère impression
postures, attitudes, expressions et leurs impacts sur les interlocuteurs 

Mobilisation du savoir-faire et savoir-être

➝ accueillir le vécu sans jugement, avec bienveillance et humilité

➝ libérer le potentiel et les ressources des personnes

Méthode

Sachant que le contenu ne suffit pas, et que le contenant est essentiel dans l’oralité, l’objectif est de faire découvrir aux apprenants les appuis du comédien : le corps, le regard et la voix. La méthode vise à l’apprentissage de ces outils concrets et comment les utiliser.

Avec la conviction que la pédagogie de la découverte est une pédagogie de la réussite d’une formation, la méthode s’articule entre 50% d’exercices pratiques et 50% de restitution, élaboration et analyse.

L'implication et la valorisation de découvrir par et pour soi-même par le vécu de l'expérience, permet d'ancrer de manière pérenne, grâce à une mémorisation forte et à long terme, non seulement les compétences acquises mais d'identifier le ou les chemins intérieurs par lequel nous sommes passés.  

Et si l’expérience ne remplace pas le savoir, la raison ou l’intelligence, elle les complète.

La maïeutique est ainsi au coeur de la pédagogie proposée.

Grâce à l’entrainement pratique, il s’agit d’ancrer dans la réalité ces compétences pour éviter de rester dans la théorie.

Cette pédagogie participative et d’expérimentation passe par les échanges, partages d’expérience, les mises en situation, les jeux de rôles.

Il s’agit pour moi d’entrer en résonance avec les besoins des participants et de proposer  un développement progressif via l’interaction et l’expérience vécue. 

C’est une approche humaniste, participative et non descendante en évitant l’intervention magistrale.

Elle s’articule autour de trois thématiques principales : la présence, l’écoute et la créativité.

Il n’existe pas de formations "clés en mains’ proprement dites. Mon choix est de proposer des formations, des ateliers, des interventions construits sur mesure pour chaque client. Toutes les interventions sont menées par moi-même.

 

Enfin, selon les cas, des formulaires d’auto-évaluation sont proposés avant et après la formation ainsi qu’un questionnaire d’évaluation de la prestation à l’issue de chaque intervention.

Compétences

Les compétences de communication ou aussi psycho sociales sont les aptitudes d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C'est l'aptitude d'une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l'occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. On voit ainsi émerger cette prise en compte des capacités de chacun à développer ses propres ressources. L’objectif est de mieux vivre dans son environnement humain, fruit d’une action.

Les compétences sont des clés proposées  : libre à chacun de les tester, de se les approprier si on le souhaite.

 

les compétences sociales (ou interpersonnelles ou de communication) regroupent : 

➝ les compétences de communication verbale et non verbale

➝ écoute active, expression des émotions, capacité à donner et recevoir des remontées d’information et des réactions, feedback ; 

➝ les capacités de résistance et de négociation – gestion des conflits, capacité d’affirmation, résistance à la pression d’autrui ; 

➝ l’empathie, c’est‑à‑dire la capacité à écouter et comprendre les besoins et le point de vue d’autrui et à exprimer cette compréhension ;

➝ les compétences de coopération et de collaboration en groupe ; 

➝ les compétences de plaidoyer qui s’appuient sur les compétences de persuasion et d’influence. 

 

Les compétences cognitives regroupent : 

➝ les compétences de prise de décision et de résolution de problème ; 

➝ la pensée critique et l’auto‑évaluation qui impliquent de pouvoir analyser l’influence des pairs, d’avoir conscience des valeurs, attitudes, normes, croyances et facteurs qui nous affectent, de pouvoir identifier les sources d’informations pertinentes. 

 

Les compétences émotionnelles (ou d’auto‑régulation) regroupent : 

➝ les compétences de régulation émotionnelle – gestion de la colère et de l’anxiété, capacité à faire face à la perte, à l’abus et aux traumatismes ; 

➝ les compétences visant à apprivoiser et résister au stress, – la gestion du temps, la pensée positive et la maîtrise des techniques de relaxation  ;

"L’important n’est pas de vivre comme les autres mais avec les autres". 

Daniel Tammet

Bénéfices

➝ mettre en valeur sa présence, son charisme 

➝ s'initier et pratiquer l'écoute active

➝ optimiser son impact relationnel

➝ découvrir et utiliser son potentiel créatif 

la créativité au service de son projet , de son activité, de sa profession

➝ développer son affirmation de soi 

 
 

Outils et thèmes pédagogiques

L'art est de rendre visible l'invisible

Jonathan Swift

La présence

Un discours, quel qu'il soit, s’apprécie non seulement pour son contenu mais également selon la façon dont il est exprimé par la voix, les gestes, la posture :  l’important n’est pas seulement ce que l’on dit mais comment on le dit.

Le public comme l’interlocuteur perçoit ce que l’on est avant ce que l’on dit : qu’on le veuille ou non, avant d’être compris, on est vu et ressenti.

 

La valeur ajoutée de la communication orale et interpersonnelle est la présence : c’est elle qui véhicule le message : 

comme le comédien, l’orateur incarne son propos,

comme le comédien, l’orateur crée un lien avec son public ou son interlocuteur,

comme le comédien, l’orateur met sa présence au service de son message.

petit extrait du "Barbier de Séville"  

Beaumarchais 

- Rosine, savez-vous que c’est fort mal d’écouter ? 

- C’est pourtant ce qu’il y a de mieux pour entendre….

L'écoute

 

L’écoute est un élément essentiel de la communication orale et interpersonnelle, que ce soit en réunion ou dans le cadre de relations professionnelles. En effet, avant de parler, de s’exprimer, d’encourager, de féliciter, de négocier ou même de sanctionner, il est essentiel de savoir écouter…

Parce que la plupart du temps, on n’écoute pas avec l’intention de comprendre, on écoute avec l’intention de répliquer…

Parce que l’écoute, ce n’est pas seulement ouvrir grand ses oreilles, c’est faire appel à toutes nos sensations ; l’écoute, c’est aussi le regard ; l’écoute, c’est aussi ressentir, c’est être attentif à l’autre ou aux autres, c’est lâcher le mental, faire appel à l’empathie, se laisser aller à ses intuitions, faire preuve de curiosité, c’est observer avant de réfléchir puis d’agir.

 

Et vous voulez savoir si on vous écoute ? Alors taisez-vous et regardez…Observez votre public : leurs corps à eux aussi parlent… Les attitudes, détendues, décontractées, les regards, bienveillants ? Hostiles ? les jambes posées calmement ou agitées…

 

Vous voulez connaître un secret : au lieu d’être regardé, c’est vous qui regardez -, vous inversez les rôles et vous passez de la tension à l’attention.

 

Ayez l’oeil ! et vous saurez….

La logique vous conduira du point A au point B,
l'imagination où vous voudrez.
Albert Eisnstein
La créativité

Faire appel à sa créativité, c’est choisir la posture adéquate dans toutes les situations où l’émotionnel intervient.

Pourtant s’exprimer oralement, c’est avant tout créer du lien entre un ou plusieurs interlocuteurs. 

C’est montrer et aussi se montrer. Exposer, c’est aussi s’exposer.

Et l’obstacle de base, la tension émotionnelle se matérialise notamment par le trac. Or rentrer dans le jeu des émotions repérées, acceptées et apprivoisées, permet d’en jouer, et d’éveiller celles du public. C’est ainsi que l’on obtient écoute, implication et adhésion de son auditoire.

Témoigner de l’émotion, c’est aussi le faire avec mesure et sobriété. L’excès sera aussi insupportable que l’absence (apparente) d’émotions. 

Enfin, faire appel à sa créativité, c’est apprendre aussi à réagir aux situations déstabilisantes avec distance, humour, efficacité.

Jeux d’écoute, d’observations

Jeux de rôles

Masques neutres et de caractère (commedia dell'arte)

Exercices physiques

Exercices pratiques

Maïeutique

Simulations et mise en situations

L’imaginaire et l’improvisation

Apports méthodologiques et conseils pratiques

Pistes d'évolution

Faire du théâtre  est en soi le ferment de toutes les formations : l'action modifie le regard que l'on porte sur les choses

Antoine Vitez

Théâtre et communication orale

Le théâtre est un formidable outil pédagogique, ludique mais rigoureux :  il propose une mise à distance et un effet miroir qui facilitent les prises de conscience et permettent d'amorcer les changements de postures.

Le théâtre apporte aussi une approche participative (acteur - spectateur), sur un temps d'apprentissage relativement court tout en s'adaptant à des objectifs précis par la pratique d'exercices physiques et pratiques. L'engagement corporel, la mobilisation du corps dans la précision et la répétition, renforce l'efficacité et l'impact des interventions.

Utiliser les techniques de théâtre s'avère ainsi particulièrement efficace quand il s'agit de modifier des comportements notamment dans les domaines du management et de la relation professionnelle et interpersonnelle.

L'apprentissage par le jeu

C’est le jeu, l’activité essentielle des enfants, qui leur permet à la fois de se construire et de développer leur inventivité, leur créativité. 
Si l'on se réfère aux dernières recherches en neurosciences et en neuroergonomie, jouer est la bonne méthode d'apprentissage pour le cerveau, en établissant notamment, une corrélation (et non pas une cause) entre le jeu et l'intelligence.
 Apprendre en jouant n'est pas exceptionnel, c'est juste normal.
 Un comportement d’apprentissage efficace passe par le jeu parce qu’il mobilise, il implique l'apprenant corps et âme : c’est un moyen de réveiller et capter l’attention.
 Jouer, c'est aussi vivre une expérience, c'est-à-dire : accueillir, se laisser habiter, imprégner, éprouver avant de comprendre. C'est un lâcher prise attentif.


L'improvisation

L’inattendu  : cette situation si particulière et pourtant si fréquente que l’on rencontre régulièrement le long de nos vies…

Construit sur la racine de videre (voir) le verbe improviser signifie " ce qui ne peut être vu d’avance " : les situations que l’on ne peut pas pré-voir.

Soit tout se déroule comme prévu soit…. non…. 

 

Dans l’acte d’improviser, il s’agit d’être capable de conjuguer dans l'inédit de l'instant, intuitions et raisonnements. C’est cultiver l’aptitude à être en phase avec le réel, c’est-à-dire ici et maintenant.

La pratique de l’improvisation initie la souplesse de réaction, interroge les possibles, les potentialités : c’est aussi bien une fin en soi qu’un moyen.

C’est accepter de lâcher prise pour mieux accepter les silences, accepter la vacuité qui laisse place pour accueillir le surprenant… l’imprévu.

 

Or, contrairement aux idées reçus, pour répondre à la nécessité d’improviser, c’est-à-dire rebondir, réagir efficacement à l’inattendu, il est fondamental que l’esprit et le corps y soient préparés.

C’est un entrainement régulier, rigoureux qui fait appel à une observation active pour affiner ses perceptions par une gymnastique mentale et une pratique physique qui convoquent notre curiosité, notre capacité à s’émerveiller, à s’étonner, à s’intéresser.

Ces aptitudes transformées en compétences deviennent ainsi des outils précieux nous permettant de s’inspirer de nos propres émotions et trouver en soi-même l’expression soudaine et juste.

L'imagination

L’imagination, trop longtemps associé à une activité paresseuse, au farniente, à la rêverie, contrairement à la notion d’effort et de travail, n’est pas une fuite ou une évasion du réel, comme on le pense si souvent.

Car c'est notre imaginaire qui va nourrir la créativité dont on a besoin pour développer notre capacité à envisager les choses sous un angle que n’avions pas prévu au départ. 

Ce sont nos rêveries de l’âme qui vont nourrir notre imagination et nous donner l'inspiration nécessaire. Imagination et inspiration vont de pair.

 

Cependant, prétendre que la créativité peut s’exercer à tout moment, que notre imaginaire surgit telle une génération spontanée, est un mythe. Il est nécessaire que le corps et l’esprit y soient préparés.

La créativité n’est pas seulement une affaire de talent, loin de là.

Nous avons tous un potentiel créatif de la même manière que nous avons un potentiel musculaire.

C'est une affaire de pratique, de stimulation qui fait appel à notre mémoire sensorielle et affective, à notre curiosité, à notre capacité d'émerveillement, conditions nécessaires pour identifier les aptitudes à développer en compétences.

Publics

Toute personne souhaitant révéler son potentiel  par sa présence et son charisme, mettre en valeur son image, optimiser son impact relationnel,

développer sa confiance en soi et les autres, approfondir son aisance et  améliorer sa pratique en  communication orale.

Le champs d‘intervention est large : des ateliers d’insertion que je mène à Kourou en Guyane (2 x 5 semaines) depuis 3 ans à l’accompagnement individuel de chefs d’entreprises. Cette diversité permet un grand nombre de passerelles et me donne l’opportunité de d’adapter ma pédagogie en souplesse à mes différents publics.

Pas de pré-requis.

 

Collectifs

 

Le travail collectif est basé sur des entraînements en solo, en duo et en groupe et sur les échanges d’expérience entre les participants.

Chacun est alternativement joueur (acteur) et spectateur. Chaque exercice est apprécié et commenté par le groupe. Cette dynamique participative et interactive joue ainsi le rôle de miroir pertinent et bienveillant. Elle permet une grande richesse de retours pour soi et pour les autres. La multiplicité des retours développe la sensibilisation au regard et la capacité d’écoute et d’analyse.

L’échange et la communication seront d’autant plus efficace que la confiance née de la dynamique du groupe se forgera entre différents interlocuteurs.

C’est une éducation au regard, à l’écoute, à l’ouverture d’esprit et à l’interaction avec le public et ses interlocuteurs.

 

Nombre de stagiaires : 8 à 12

 

Accompagnement individuel

 

Après un entretien de diagnostic et d’identification des besoins, un programme sur-mesure  comprenant les objectifs à atteindre sera élaboré.

Basé sur une approche structurante, le  parcours individuel permet de renforcer ses acquis, et/ou de surmonter une difficulté technique ou spécifique.

© 2020 Formactrice